• Activités
  • Miyazaki

Le village de Shiiba

"Tastes of JAPAN by ANA" est un projet qui contribue à la revitalisation régionale en diffusant le charme divers du Japon avec la région.

Le village de Shiiba, le comte de Higashi-Usuki, Miyazaki, est l'un des trois principaux sites pittoresques cachés du Japon. Il propose de nombreux sites à visiter, tels que la résidence Tsurutomi Yashiki et le sanctuaire Shiiba Itsukushima. Les guerriers du clan Heike, qui avaient fui vers la région après leur défaite retentissante face à leur rival, le clan Genji, au 12e siècle, ont trouvé refuge de le village de Shiiba. Tsurutomi Yashiki a été le théâtre d'une tragique histoire d'amour entre Daihachiro Munehisa Nasu du clan Genji et la princesse Tsurutomi du clan Heike. La légende raconte que le sanctuaire Shiiba Itsukushima a été construit pour les survivants du clan Heike, autrefois puissant. Aujourd'hui, le sanctuaire veille encore sur le village, en répondant aux prières pour la sécurité routière et la protection contre le malheur.

Daihachiro Munehisa Nasu est arrivé dans la région en 1191, lorsqu'il poursuivait les guerriers Heike en fuite. Il se rendit compte toutefois que le clan Heike n'avait aucune chance de retrouver un jour son pouvoir. Il abandonna donc sa poursuite et retourna dans sa province natale. Lors de son séjour à Shiiba, Munehisa tomba amoureux de la princesse Tsurutomi, qui plus tard lui donna une fille. On raconte que Tsurutomi força sa fille à prendre un mari et qu'elle fit porter à ce dernier le nom Nasu Shimotsuke-no-Kami en l'honneur de son amant. Le nom de famille Nasu existe encore aujourd'hui.

C'est le décor de l'histoire d'amour tragique de Daihachiro Nasu et de la princesse Tsurutomi. Cette résidence est construite dans un style architectural unique à Shiiba, avec de grandes poutres épaisses. Selon les techniques de construction utilisées dans ce bâtiment, on estime que la résidence a été construite il y a environ 300 ans. Elle a été classée bien culturel important du Japon en 1956.

Toutes les pièces de la maison sont construites les unes à la suite des autres en une seule ligne, et une longue véranda borde l'avant du bâtiment. Ce style architectural tire le meilleur parti des caractéristiques géographiques de ce village de montagne, en utilisant l'espace plat rare et limité de ses nombreuses pentes. Lorsqu'elle a été classée pour la première fois comme bien culturel important, la maison disposait d'un toit de chaume, mais il a été remplacé par une plaque de cuivre en 1963 pour protéger le bâtiment contre le feu.

Daihachiro Munehisa Nasu avait reçu l'ordre de poursuivre les guerriers du clan Heike, qui avaient fui après leur défaite dans la bataille de Dan-no-Ura (1185). Toutefois, lorsqu'il trouva les survivants qui se cachaient sur le mont Shiiba, complètement dépouillés de leur esprit de rébellion, il fut pris de compassion à leur égard. On dit qu'il ordonna lui-même la construction de ce sanctuaire à Shiiba, invitant la divinité gardienne du sanctuaire Itsukushima de l'île de Miyajima à Aki (aujourd'hui Hiroshima), la terre ancestrale du clan Heike, à résider au sanctuaire.
Ce sanctuaire, qui est connu depuis la nuit des temps sous le nom d'Itsukushima Daimyojin, se dresse solennellement au sommet d'une petite colline surplombant le village. Son esprit tutélaire est vénéré en tant que Dieu de la sécurité routière, de la protection contre le malheur et des femmes. Le dieu Ichikishimahime-no-Mikoto est consacré ici avec le dieu Susano-no-Mikoto.

On dit que Daihachiro Nasu a planté ce cèdre à Tone lorsqu'il visita Shiiba durant l'ère Genkyu (1204-1206). Le cèdre a été appelé « Cèdre de Yamura », car le sanctuaire Tonegawa était autrefois appelé sanctuaire Yamura Daimyojin. L'arbre a été classé comme monument naturel du Japon en 1935.

Lieu

Nom Le village de Shiiba
Site Web (En anglais) https://www.shiibakanko.jp.e.aek.hp.transer.com/
Adresse 1822-4 Shimofukura, Shiiba-son, Higashi-Usuki-gun, Miyazaki
Horaires d'ouverture De 8 h 30 à 17 h 15
Renseignements Tél : 0982-67-3139

Sujets connexes

Séjours conseillés