• Culture
  • Nagasaki

Ruines du château de Hinoe

"Tastes of JAPAN by ANA" est un projet qui contribue à la revitalisation régionale en diffusant le charme divers du Japon avec la région.

Les ruines du château de Hinoe sont tout ce qui reste du château d'Arima Harunobu, un daimyo (seigneur féodal) chrétien de la période des Royaumes combattants. Harunobu fut le fondateur du « Séminaire d'Arima », la première institution d'enseignement secondaire européen du Japon. (Un séminaire est une école de théologie chrétienne. Le Séminaire d'Arima était l'équivalent des collèges d'aujourd'hui.) Les membres de l'ambassade Tensho, un groupe de jeunes Japonais envoyés à Rome, furent choisis dans cette école. Les objets historiques qui ont été extraits des ruines du château comprennent des objets en porcelaine, preuves d'activités commerciales, ainsi que des tuiles de toit recouvertes de feuilles d'or, qui indiquent un lien avec Hideyoshi Toyotomi.

Lorsque Arima Harunobu devint seigneur de sa province en 1571, il n'était pas initialement favorable au christianisme. Toutefois, comme sa terre était confrontée à des attaques de plus en plus féroces de la part du clan Ryuzoji, il fut baptisé en 1580 et reçut une aide alimentaire et financière de la Compagnie de Jésus. Plus tard, grâce à des renforts de la part du clan Satsuma Shimazu, il vainquit finalement le clan Ryuzoji dans la bataille d'Okitanawate. Après avoir surmonté cette crise, Harunobu fit don d'une partie de ses terres, le village d'Urakami, aux jésuites. Puis, après la mort de daimyos chrétiens influents, Omura Sumitada, et Otomo Sorin, il continua à offrir un refuge aux missionnaires, même après l'émission de décrets contre le christianisme de 1587.

Le château de Hinoe fut la résidence de la famille Arima. Il surplombait l'océan et était un magnifique château, d'où l'on pouvait admirer le lever du soleil sur l'eau. Un rapport de 1590 rédigé par les jésuites contient une description du château, dont les chambres étaient « toutes parées d'objets en or ainsi que de peintures élégantes et resplendissantes ». L'auteur du rapport déclara qu'il n'avait jamais pensé que des édifices d'une telle splendeur puissent exister au Japon. À l'époque d'Edo (1603 - 1868), la famille Arima perdit son statut privilégié et transféra sa résidence au château de Shimabara. Les ruines du château de Hinoe furent classées monument historique du Japon en 1982, en tant que site central initial dans l'histoire du christianisme du Japon.

Lieu

Nom Ruines du château de Hinoe
Site Web (En japonais) https://himawari-kankou.jp/learn/000517.php
Adresse 2444 Kita Arima-cho Bo, Minami-Shimabara-shi, Nagasaki
Horaires d'ouverture Ouvert toute l'année
Renseignements Tél : 0957-65-6333 (Association touristique de la ville de Minamishimabara)

Sujets connexes

Séjours conseillés