• Activités
  • Nagasaki

Île de Nakaenoshima

"Tastes of JAPAN by ANA" est un projet qui contribue à la revitalisation régionale en diffusant le charme divers du Japon avec la région.

En juin 2018, les sites cachés chrétiens de Nagasaki et de la région d'Amakusa sont entrés au patrimoine mondial. Il s'agit de 12 sites, notamment les vestiges du château de Hara, l'île Nakaenoshima, le village de Kasuga et le mont Yasumandake.
Les lieux sacrés et le village de Hirado (village de Kasuga et mont Yasumandake) sont des communautés où les chrétiens ont entretenu en secret leur foi en l'appliquant à des éléments naturels, comme les montagnes et les îles, avec pour fond l'adoration de la nature traditionnelle du Japon. Des objets religieux étaient transmis dans des pièces appelées « Nando » de la maison du maître, et vénérés dans des lieux sacrés tels que le mont Yasumandake sur l'île d'Hiradoshima, ou le cimetière chrétien qui existait avant que le christianisme ne soit interdit. Les lieux sacrés sont encore des lieux de culte, préservant ainsi les uniques vestiges de l'ère de la persécution des chrétiens au Japon.

Lieux sacrés et village de Hirado (île de Nakaenoshima)

L'île de Nakaenoshima, où restent des documents témoignant de l'exécution de chrétiens dans le domaine d'Hirado dès le début de leur persécution, est une île inhabitée d'environ 400 mètres de long et 50 mètres de large, située à 2 kilomètres au large de la côte nord-ouest de l'île d'Hiradoshima dans le nord-ouest de la région de Nagasaki. Ces chrétiens pratiquaient leur foi en secret sur cette île, considérée comme lieu de martyre. Il s'agit également d'un lieu sacré où était pratiqué le rituel « Omizutori », consistant à recueillir l'eau bénite qui coule des roches. L'île garde toujours une forme particulière de croyance religieuse datant de l'époque des persécutions.

Ruines du château de Hara

Le château de Hara a été le berceau de la « rébellion de Shimabara-Amakusa », lors de laquelle les chrétiens Shimabara et Amakusa se révoltèrent au début de la période de persécution. La rébellion chrétienne eût un impact de taille sur le gouvernement d'Edo Shogunate. En effet, elle eut pour conséquence l'établissement d'un système interdisant les activités marines qui dura plus de deux siècles, forçant ainsi les chrétiens à entretenir leur foi en l'absence de missionnaires étrangers. De nombreux restes humains et objets religieux ont été retrouvés sous les ruines du château de Hara, témoignant de la brutalité de l'oppression de la période de persécution.

Lieu

Nom Île de Nakaenoshima
Site Web https://travel.at-nagasaki.jp/fr/
Adresse Shimonakano-cho, Hirado-shi, Nagasaki
Renseignements Tél : 095-822-8888 (Mairie de Nagasaki)

Sujets connexes

Séjours conseillés