Informations relatives à la quarantaine végétale

On trouve aujourd'hui à l'étranger divers insectes nuisibles qui peuvent causer des dommages importants aux cultures agricoles et aux végétaux au Japon. Afin d'empêcher leur introduction au Japon, tous les végétaux en provenance de l'étranger sont placés en quarantaine. La loi interdit aux voyageurs l'introduction de nombreux végétaux poussant dans les pays et régions où l'on trouve des insectes nuisibles qui n'existent pas au Japon et ont déjà causé des dommages importants dans le monde.

Articles interdits à l'importation

◎ Végétaux représentatifs (fruits frais) qui ne peuvent être introduits au Japon

■ Mangue
■ Papaye
■ Litchi
■ Longane
■ Myrtille

■ Mangoustan
■ Ramboutan
■ Goyave
■ Pitaya (fruit du dragon)
■ Noix de cajou

■ Jamalac
■ Poire de merveille
■ Haricot blanc Marrow
■ Piment rouge
■ Tomate

◎ Articles qui ne peuvent être introduits au Japon, quel que soit leur pays de provenance

  • « Terre », « Végétal ayant de la terre attachée aux racines », « Insectes nuisibles nocifs pour les végétaux et soumis à la quarantaine »
  • « Paille de riz et riz non décortiqué (à l'exception de ceux en provenance de la péninsule coréenne et de Taïwan) »

Pour obtenir les informations les plus récentes sur le programme de quarantaine végétale, rendez-vous sur le site du Service de protection des végétaux, ministère de l'Agriculture, des Forêts et de la Pêche.

A l'attention des passagers qui ramènent au Japon des plantes Pluméria coupées ou en bouture en provenance d'Hawaï

Le programme de quarantaine sur l'importation de végétaux ou de produits végétaux au Japon a été partiellement modifié, en parallèle avec les rectifications apportées à l'ordonnance du ministère de l'Agriculture, des Forêts et de la Pêche du Japon et prendra effet le 24 mai 2017.
Veuillez noter qu'il est interdit d'importer des boutures et des fleurs de Plumeria en provenance d'Hawaï à moins de remplir certaines conditions.

Pour avoir plus d'information sur le programme de quarantaine végétale, veuillez aller sur le site de protection des végétaux du ministère de l'agriculture, des forêts et de la pêche.